La Résistance iranienne condamne fermement l’occupation du Kirkouk par les Pasdaran et appelle à une action urgente du Conseil de sécurité de l’ONU

0FAA8290-292E-4168-A267-D5E53C8D4F59_w1023_r1_sLa Résistance iranienne condamne fermement l’agression et l’occupation de Kirkouk par le Corps de Gardiens de la révolution islamique (CGRI / Pasdaran d’Iran) et les milices criminelles affiliées au régime des mollahs.

 

Cet agression se déroule depuis que Qassim Soleimani, le chef criminel de la force terroriste Qods, complote et conspire, en se déplaçant depuis quelques jours, à Souleimaniyeh, Bagdad et dans d’autres régions d’Irak.

 

L’intervention criminelle du CGRI et de ses milices, a entrainé un grand nombre de la population de Kirkouks à se déplacer de la ville et à devenir sans abris.

 

Des reportages, des photographies et des films publiés indiquent la présence, lors de l’attaque contre Kirkouk, de Hadi Ameri et d’Abu Mehdi Mohandes, deux officiers supérieurs de la Force Qods. Les documents et les rapports sur ces deux terroristes ont été révélés par la Résistance iranienne depuis les années 90. Les noms des deux hommes de main du régime iranien figurent sur la liste des 32 000 mercenaires irakiens des Gardiens de la révolution, divulguée par la Résistance iranienne en 2005. Cette liste comporte les codes et le salaire mensuel et les numéros de compte bancaire de chaque mercenaire, et fut transmis à l’époque aux responsables des Nations Unies et aux Etats membres permanents du Conseil de sécurité. Cette liste a été ensuite rendue publique lors d’une conférence de presse du CNRI à Paris. Le nom de Mohandes sur la liste est devant le numéro 3829770 et celui d’Ameri est au numéro 3829597.

 

La Résistance iranienne appelle à la formation immédiate d’une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l’ONU pour condamner et affronter l’agression et l’occupation menées par le régime des mollahs au Kurdistan irakien.

 

Le 13 octobre, à la suite de l’annonce de la nouvelle stratégie américaine face au régime des mollahs et la placement des Gardiens de la révolution sur une liste des organisations terroristes, Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, a une nouvelle fois appelé à stopper des mollahs dans la région et à l’expulsion du CGRI et de ses mercenaires d’Irak, de Syrie, du Yémen, du Liban et de l’Afghanistan et à faire obstacle à l’envoi d’armes et de troupes pas le régime iranien dans ces pays.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 17 octobre 2017

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s