Pasargades n ° 2 – Mise en place de centaines de points de contrôle sur les routes principales et secondaires de Pasargades et l’arrestation d’un grand nombre de personnes

pasargad01

Afin de démontrer l’unité nationale contre le régime des mollahs, les citoyens iraniens de différentes villes du pays se sont rendus en direction de Pasargades (Province de Fars – sud du pays) depuis le vendredi 27 octobre pour commémorer Cyrus le Grand (figure populaire de la Perse antique) sur sa tombe.

 

Depuis plusieurs semaines, les autorités du régime ont pris des mesures répressives pour empêcher ce mouvement par crainte de voir ce rassemblement transformé en un soulèvement contre le pouvoir en place. Ces mesures ont été intensifiées depuis la semaine dernière, notamment au cours de ces trois derniers jours, voici quelques-unes :

 

  1. Pour empêcher les gens d’entrer dans Pasargades, des Gardiens de la révolution (CGRI), des milices du Bassidj, des policiers et des forces en civil ont été dépêchés des provinces et des villes voisines à la province de Fars et aux environs de Pasargades. Ils contrôlent les routes menant aux villes et agglomérations voisines de Pasargades. C’est pourquoi des foules se sont rassemblées massivement à différents points de contrôle.
  2. Certaines de ces forces patrouillent dans la zone dans des véhicules noirs sans plaque d’immatriculation. Toutes les routes et parkings à Pasargades et des environs sont pleins de forces de répression.
  3. Le CGRI et les forces de police patrouillent en hélicoptère dans la région de Pasargades et aux alentours.
  4. Les forces du CGRI enlèvent et emmènent avec elles les plaques de voitures qui se trouvent sur les chemins menant à Pasargades, ou s’arrêtent à une distance de 20 km de l’autoroute.
  5. A la station-service de Pasargades, les autorités ont fermé le « distributeur automatique de billets » afin que personne ne puisse s’approvisionner en argent.
  6. l’Internet a été interrompu à Pasargades et dans les environs.
  7. Depuis vendredi matin (27 octobre), les forces de sécurité et les forces anti-émeutes, notamment les forces féminines du CGRI et du Bassidjs, inspectent également les véhicules sur les routes menant à Chiraz et retournent chaque voiture dont la plaque n’appartient pas à la province de Fars.
  8. Des sections de la route d’Ispahan-Chiraz ont été bloquées par le Ministère des routes et du développement urbain sous prétexte de réparations.
  9. Vendredi, à 19h, sur la place verte de Saadat-Shahr (à 25 km de Pasargades) des Pasdaran ont fait monter des gens dans des véhicules et les ont forcés à quitter la ville. Un certain nombre de personnes ont été arrêtées dans la région.
  10. Sur la route de Marvdasht à Pasargades, des points de contrôle sont installés tous les 20 km. Les mercenaires tentent de confisquer les véhicules des voyageurs sous prétexte de documents incomplets, et les empêchent de se rendre ainsi à Pasargades.
  11. Les forces de police intimident les familles dans le parc adjacent au boulevard Chamran à Chiraz, en brisant leurs narguilés et en saisissant ou cassant leurs téléphones portables.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 29 octobre 2017

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s